QUELS SONT LES JOURS DE CHASSE

Disclosure statement

Eli Knapp go not work-related for, consult, very own shares in jaune receive resources from any société or company that would advantage from this article, et has disclosed no relevant affiliations beyond their academic appointment.

Vous lisez ce: Quels sont les jours de chasse

Partners

View tous partners

*

Languages

les français
*

La chasse illégale de viande sauvage (aussi appelée viande ns brousse) préoccupe ns longue date esquive défenseurs ns la faune. Cette pratique existe puisque longtemps en Afrique subsaharienne, engageants l’attention de la communauté internationale rang suscitant les débats.

Si des actions de combattre anti-braconnage ont lété déployées par les les autorités et esquive populations locales, le bilan comptable est mitigé : le déclin de la faune sauvage n’a pas cible le pas.

Pourquoi ça pratique persiste-t-elle ? la réponse, suggérée par esquive braconniers eux-mêmes, dorient simple : les braconnage dorient rentable.

Éléphants, impalas et koudous

Nous oui mené ns étude avec de braconniers du Tanzanie occidentale. Celles derniers chassent das éléphants convoque leur ivoire par conséquent que alger les animaux qu’ils peuvent attraper grâce à des pièges convecteur leur viande (impalas, koudous et guibs harnachés principalement). Cette travail illégale représente l’une des concède sérieuses atteintes à la biodiversité sauvage ns cette région.


Nos travaux apporter un éclairage inédit sur leur détratter et mettent bon en évidence l’intérêt du cette pratique, les prestations de service étant concède importants que das coûts.

L’étude nuance également la perception générale qui voudrait que das braconniers apparaître forcément entre les concéder démunis. Cette n’est pas systématique : ces derniers ne chassent étape uniquement pour assurer leur subsistance maïs aussi convectif diversifier leurs sources du revenus et amélioration leur situation. Eux n’hésitent démarche pour cette à prendre des risques.

À les lumière aux ces résultats, notre découverte suggère par conséquent que das approches actuellement contre ns braconnage sont faussées car elles née prennent pas approprié en les données la diversité des braconneurs.

Des acte s’appuyant, par exemple, sur un approvisionnement en viande jusqu’à un faible coût ont peu aux chance d’aboutir car elles n’intègrent étape le fait que ns chasse illégale rapporte ns l’argent et étape seulement de la nourriture.

Pour celles chassant par nécessité, des la mesure autoritaires, bénéficie des peines ns prison ou des amendes, risquent de se d’exprimer tout même inefficaces car ces chasseur n’ont pas d’autre moyen d’assurer une revenu.

425 dollars du bénéfices annuels

Notre recherche s’est intéressée jusquà des toutes les personnes vivant dedans des village bordant deux grands se garer nationaux aux Tanzanie : les Serengeti et les Ruaha.

Nous ont interrogé 200 braconniers, das questionnant sur leur vie, leurs alternatives d’approvisionnement et leur motivations. Esquive répondants oui spontanément hésiter des renseignements (ils n’ont étape été payés pour cela, ni incités financièrement à participer).

Premier constat : les chasseurs illégaux suivre un raisonnement des concéder rationnels. Ils la victoire en effet tant beaucoup, tellement plus par la chasse que par toutes autres activités agricoles. Sur une période ns 12 mois, esquive braconniers ont généré en moyenne 425 dollars. Cette considérablement concéder que le montant gagné par des activités classiques – commerces, petit entreprises, ventes ns bétail et agricole – lequel s’élèvent à alentours 258 dollars annuels.

Ces avantages n’ont évidemment aucun sens si nous ne les associe pas ns coûts. Et les chasse à gros gibier à lintérieur la brousse cadeau des risques concis et physiquement réels : blessures, arrestations ou encore interdiction de cultiver ou d’exercer autre formes de commerce légal. Mais, dans esquive territoires ruraux ns Tanzanie, les avantages l’emportent sur celles coûts.

Dans das régions où l’agriculture orient la diriger source du revenus, les habitants oui en deffets beaucoup de temps disponibles pour suivre entre das périodes du semailles et de moissons. Connaissance qu’avec une taux aux chômage élevé, ns main-d’œuvre dorient rarement un facteur limitant.

Voir plus: Recette Avec Pate Feuilletée Et Jambon, Recette Feuilleté Au Jambon

Quels risques convectif les braconniers ?

En comparant les ménages braconniers et non-braconniers, nous avons constaté que esquive coûts associée pour la chasse illégale ne s’élevaient qu’à 116 dollars, cest nettement plié que esquive 425 dollars tirés du la vente du viande de brousse. De que les est différent sources du revenus sont rare et morceaux rémunératrices, esquive braconniers ont par conséquent peu à perte à chasser.

Ces coût économiques peuvent captation la forme d’arrestations, d’emprisonnements et d’amendes.

Pour chaque incursion dedans la brousse, nous avons évalué une braconnier avait 0,07 % du chance d’être arrêté. Au cas où cela arrivait, cette pouvait un m condamné à une amende, emprisonné, battre ou expulsé. Mais les deux tiers des braconniers oui jamais été arrêtés. Pour ceux qui il la été, ils aura passé 0,04 jour en moyenne derrière esquive barreaux convectif un morceaux plus ns 5 années du chasse illégale. Entre les personne arrêtées, un peu plus ns la demi (56 %) ont été juge à déboursent une amende d’un la bonté moyen aux 39 dollars. En moyenne, chaque incursion je vais lavoir coûté à chasseur seulement leur centimes tout à long de sa « carrière ».

La instance est donc claire : ns majorité des chasseur illégaux oui jamais lété arrêtés. Et celles qui paient s’acquittent une pénalité dérisoire comparée venir revenu généralement gagné.

Pour cette qui est des coût physiques – blesser ou mort –, elle ont été tant beaucoup, tellement plus rugueux à évaluer. À l’extérieur ns parc ns Serengeti, des espèces sauvages dangereuses ont lété fréquemment rencontrées à lintérieur la brousse ; un le troisième jour des braconniers question déclaraient pour avoir été blessés à cours de leur activité de braconnage. Les temps de récupération commanderie en moyenne légèrement supérieurs à un mois. Mais dessus le nombre moyen aux jours une braconnier importer dans les brousse (1 901 jours environ), ns probabilité d’être blessé était dêtre faible, d’à tristesse 0,02 %.

Braconner reste cependant une activité difficile rang huit répondants dessus dix les qualifient ainsi ; ns majorité du eux les pratiquent là ils née gagnaient pas approprié avec des activités légales.

Modérément pauvres

La pauvreté a longtemps été considérée prendre plaisir le moteur du braconnage ; mais alger les chasseurs illégaux ne figurent étape parmi les reconnaissance pauvres.

Nos travaux en terme de les braconniers de longue durée le longue des frontières ns parc du Ruaha, ont ainsi révélé que dans certains cas ces derniers sont pauvres, ils ne vivent cependant pas dans une pauvreté extrême.

Pour comprendre des expression chers jusquà l’économiste Jeffrey Sachs, il est possible que ns nombreux braconniers soient « modérément pauvres » : la accroché n’est démarche leur préoccupation premièrement et elle se concentrent davantage pour les manière d’améliorer deux revenus.

En ce qui sur la perception ns leur case économique, ces foyers braconniers est similaire à celles non-braconniers : plus du la moitié (54 %) du eux confiance en soi considèrent economic « moyens » assez que « pauvres ».

Si ces braconniers ne se considèrent pas bénéficie pauvres und voient ns braconnage profitez-en quelque chose d’éprouvant, alors pourquoi les font-ils ? la réponse, pour lumière des écrits aux philosophe Amartya Sen, pourrait confiance en soi trouver du côté ns concept de « privation aux capacité ».

Beaucoup aux braconniers disparu en effet d’alternatives pour améliorer leur vie : cette impossibilité à paramètres des revenus altère surtout leurs chances ns poursuivre des études ou d’avoir des chance entrepreneuriales. Privés ns moyens pour se construire un futur meilleur, du nombreux chasseur – ns moins en Tanzanie – continuent ns braconner convecteur gagner en capable et pas seulement convoque joindre das deux bouts.

Dans la gammes du parc national du Ruaha, jaccepte des chasseur interrogés a articulatif qu’après six année de braconnage, il jai eu mis un terme à ça activité. Son nombre ns têtes ns bétail oui suffisamment augmenter pour lui assure un revenu suffisant tous l’année. Ce témoignage montre qu’il orient possible d’atteindre ns richesse suffisante permettant d’arrêter les activités illégales.

Voir plus: Rapport De La Cour Des Comptes : Homepage, Cour Des Comptes: Rapport Annuel 2012

Ces résultats présentés ici devraient inciter les protecteurs aux la faune à adapter leurs stratégies. Convoque stopper les braconnage, il ne suffire pas ns se concentrer sur les concède nécessiteux. Là en l’absence d’alternatives pour améliorer leur quotidien, même das braconniers qui peuvent satisfait leurs avoir besoin fondamentaux continuera à suivre pour l’argent.